A.F.T, le conflit de canards

Publié le par themouseland

 

http://www.aft.gouv.fr/images/logo/aft_logoP1.png

Qu'est ce que l'AFT (Agence france trésor) ? 

 

voici ce que l'on trouve sur leur site :

 

L'agence France Trésor (AFT) est chargée de la gestion de la dette et de la trésorerie de l'Etat. Elle a été créée le 8 février 2001 par arrêté du ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, sous la forme d'un service à compétence nationale (SCN) placé sous l'autorité du directeur du Trésor (aujourd'hui directeur général du Trésor) et dirigé par un directeur général.
La création de l'agence de la dette participe de la réforme de l'Etat et vise à moderniser la gestion de sa dette et de sa trésorerie.

 

 

vous trouverez dans le lien qui suit les membres de son comité stratégique :

 

http://www.aft.gouv.fr/rubriques/comite-strategique_77.html

mais ce qu'ils oublient de mentionner c est :


Le président de ce Comité stratégique, Jacques de Larosière, occupe par ailleurs la fonction de conseiller du président de BNP Paribas, sans paraître y ressentir un conflit d'intérêts. Alors que BNP Paribas est simultanément au nombre de la vingtaine de « Spécialistes en valeurs du Trésor » (les SVT) agréés par Bercy. Dans ce cercle réservé, ce cénacle, se retrouvent les HSBC, JP Morgan, Société générale, Goldman Sachs, ou encore la Royal Bank of Scotland

Le Crédit Suisse First Boston, quant à lui, a été constitué lorsque le Crédit Suisse a racheté en 1990 la First Boston Corp. Deux anciens dirigeants de cette First Boston, Bruce Wasserstein et Joseph Perella, avaient peu avant fondé leur propre établissement bancaire, la Wasserstein Perella & Co, dont l'ancien dirigeant de la filiale française, Jean-Pierre Halbron, siège au comité stratégique de France Trésor. Cette heureuse coïncidence serait incomplète si Wasserstein Perella & Co n'avait pas été rachetée en l'an 2000 par la Dresdner Bank, pour former la Dresdner Kleinwort Wasserstein. Cette dernière fait partie du petit cercle des Spécialistes en valeur du Trésor français. Le site Internet de l'Agence France Trésor omet de préciser les titres et qualités complets des membres de ce comité stratégique. Par modestie, elle se contente de noter :

M. Francesco Giavazzi
Professeur d'économie à l'université Bocconi (Milan)

Peut-être n'aurait-il pas été inutile de préciser que il Professore a été accessoirement banquier chez Banco di Napoli.

M. Jean-Louis Fort
Ancien secrétaire général de la Commission bancaire

La société financière Espirito Santo de Monsieur Jean-Louis Fort...

Jacques de Larosière, tout comme Philipp Hildebrand, est par ailleurs membre du « Groupe des Trente », un petit club privé de grands argentiers internationaux qui se proposent d'approfondir la compréhension de la finance, pour en faire profiter leurs contemporains et les autorités publiques qui les y inviteraient. Le Groupe des Trente a pour président Paul Volcker, à l'origine banquier à la Chase Manhattan Bank, puis représentant de ses pairs en tant que président de la Fédéral Reserve Bank de New York, avant d'accéder au final à la présidence de la Fed elle-même. Le Groupe des Trente entretient la filiation puisqu'il comprend William C. Dudley, actuel président de la Fédéral Reserve Bank de New York, celle des douze Fédéral Reserve Banks qui détient un pouvoir prépondérant au sein de la Fed.

Le prédécesseur de William C. Dudley à cette présidence de la Fédéral Reserve Bank de New York était Timothy Geithner, promu entre-temps secrétaire du Trésor à Washington, c'est-à-dire ministre des Finances. Or, à l'agence France Trésor, siège Peter R. Fischer qui, par un phénomène de chassé-croisé, est ancien sous-secrétaire de ce même Trésor américain. Il a, par la suite, migré dans le secteur privé, responsable mondial des investissements obligatoires pour BlackRock, une firme spécialisée dans les fonds financiers et qui détient la bagatelle de plusieurs milliers de milliards de dollars en gestion. De telles masses d'argent rassemblées en une seule main défient l'entendement, et lui apportent une puissance sans équivalent. Cependant, nul à Bercy ne semble s'émouvoir de l'opposition frontale entre ces diverses fonctions parallèles de l'omniprésent Monsieur Fisher, ni de la capacité de BlackRock à peser indirectement sur l'accueil qui sera réservé par « les marchés » aux adjudications du Trésor français. Le choc est d'autant plus net que, parmi les gros actionnaires de BlackRock, se trouve Barclays Global Investors, à hauteur de près de 20 %. Barclays Capital est l'un des vingt Spécialistes en valeur du Trésor français. Un autre actionnaire important est Merrill Lynch, également présent parmi les Spécialistes en valeur du Trésor. Il est contractuellement convenu entre eux que Merrill Lynch et Barclays PLC auront chacun deux représentants au conseil d'administration de BlackRock. Est-il moralement aisé à Peter Fischer de siéger de la sorte au comité stratégique d'une Agence publique, dont divers interlocuteurs d'affaires sont, par le jeu des multiples filiales, les actionnaires de référence de son employeur principal ? ! Au total, la nébuleuse BlackRock, étendue à ses administrateurs, ses hauts dirigeants et ses actionnaires, parvient à être à la fois membre du comité stratégique de France Trésor, intermédiaire de cette agence vers les investisseurs, et représentante desdits investisseurs

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article